Vienne en Eté  :  Beaux Sons, Bonne Chère

Vienne en été : beaux sons, bonne chère - déambulations européennes

Festival annuel du Film Musical sur la Rathausplatz (Place de l'Hôtel de Ville)

de Vienne - Edition  2016 - ph. stadtwienmarketing.

J’ai eu le plaisir dans mon article sur Grinzing, au chapitre Découvrez, de vous dévoiler ce pourquoi les Viennois semblent faits : aimer, boire et chanter et comment la musique se fond littéralement dans l’air que l’on respire au coeur de Vienne. Aujourd’hui, j’évoque deux manifestations musicales épatantes, à ne pas rater en fin d’après-midi, après les visites épuisantes des lieux incontournables ou une journée de travail.

Justement au coeur même de la cité, chaque année la Place de l’Hôtel de Ville (Rathausplatz) accueille le Festival du Film Musical et du Concert Filmé, du début du mois de juillet au début du mois de  septembre.

Pendant plus de 60 jours, ce festival - qui n’est pas un concours où l’on décerne une palme d’or ou autre hochet de convoitise, mais auquel on assiste en toute décontraction et sans tapis rouge - offre une combinaison unique et gratuite de grandes productions musicales internationales, en plein air. Qu'il s'agisse de retransmissions d’opéras, de concerts de musique classique, de pop, de rock, de soul, de jazz, de danse, de musiques du monde ou de comédies musicales qui ont fait le tour du monde plusieurs fois, le programme est fantastique tant il est riche et bourré de réminiscences qui émeuvent la plupart d’entre nous. Ces oeuvres ont fait salle comble pendant leurs tournées dans les plus importantes salles  du monde entier, certaines sont même en léger différé.

De telles soirées qui existent depuis plus de trente ans offrent un déploiement de joie de vivre collective, dans la douceur de l'été, d’autant qu’elles sont accompagnées d’un “voyage culinaire” européen et exotique, avec, en toile de fond, le décor grandiose néo-gothique de l’Hôtel de Ville qui supporte l’écran de 300m2. Il y a là une interaction unique entre cultures, divertissements et délices culinaires à savourer absolument sur une place et des jardins emblématiques des réjouissances viennoises.

Quelques mots sur l’ Hôtel de Ville et le célèbre RingC’est vers 1860 que les murailles qui ceinturaient la vieille ville de Vienne furent abattues et remplacées par la Ringstrasse  appelée le Ring, un boulevard circulaire de 5 km 200, dont l’empereur François-Joseph voulut faire ses "Champs-Elysées". L’opération allait libérer d’immenses espaces où édifier de nouveaux quartiers, car il fallait élargir la capitale et la moderniser. Des travaux gigantesques firent surgir des bâtiments publics administratifs, culturels et éducatifs, des palais et des immeubles de rapport à la mode architecturale historiciste. On vit ainsi naître l'Opéra (Wiener Staatsoper), le Musée d'Histoire de l'Art (Kunsthistorisches Museum), le Musée d'Histoire Naturelle (Naturhistorisches Museum), le Parlement (Parlament), l’Église Votive (Votivkirche), le nouvel Hôtel de Ville, le Théâtre (Burgtheater) le bâtiment principal de l’Université (Universität Wien) laquelle existe depuis 1365 ... des parcs et  des demeures somptueuses, tels le Palais Epstein et le Palais Ephrussi appartenant à des banquiers et hommes d'affaires juifs.

Opéra-Vienne en été : beaux sons, bonne chère-déambulations européennes

L'Opéra de style néo-Renaissance

Parlement et palais Epstein- Vienne en été, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes

Le Parlement  de style néo-classique grec - avec le Palais Epstein en arrière plan de style Renaissance romaine

L'Eglise Votive-Vienne l'été, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes

L'Eglise Votive de style néo-gothique flamboyant

L'empereur était favorable à l'émancipation des Juifs et Vienne constituait depuis longtemps un formidable brassage de peuples et de cultures qui ont d’ailleurs fait de l’Autriche-Hongrie l’un des viviers culturels de l’Histoire. Le Ring fut rapidement équipé du vaillant tramway rouge et blanc glissant sous les arbres, dès 1865  pour la traction hippomobile, puis 1897 pour la traction électrique.

Aujourd’hui, il est grisant de prendre le Vienna Ring Tram tranquillement assis, pour admirer à travers les vitres et de bout en bout, toutes ces curiosités disparates et grandiloquentes de l’époque impériale y compris la remarquable  Postsparkasse, bâtiment cubique conçu en 1904 par Otto Wagner et qui est un des joyaux du Jugendstil. Le style néo-gothique pour l’Hôtel de Ville (édifié entre 1872 et 1883) a prévalu, car il faisait référence aux premières libertés acquises par les grandes villes nordiques au Moyen-Age. Il s'inspire en grande partie de celui de Bruxelles. A son sommet, le Rathausmann, l'un des symboles de la ville, “l’homme rayonnant” en armure de cuivre et d'acier qui culmine à 98 m et protège Vienne. Le bâtiment possède son propre parc, le Rathauspark, lieu représentatif des manifestations populaires qui comptent, comme le magnifique Marché de Noël. A noter : son balcon central a été spécifiquement construit pour Hitler, qui y a prononcé un discours le 9 avril 1938 quelques jours après l’Anschluss, le rattachement de l’Autriche à l’Allemagne nazie, et qu’un collectif d'artistes demande depuis plusieurs années qu’il soit démoli.

Le Rathausmann-Vienne en été, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes

Le fameux Rathausmann 

Chapiteau central du Festival-Vienne, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes

Le chapiteau central du Festival qui dessert tous les stands gastronomiques et les tables

situés de part et d'autre. A l'arrière, illuminé, le Burgtheater de style néo-Renaissance 

A vos fourchettes - Evénement estival sans prétention et très convivial, le Festival du film musical a l’originalité et le pragmatisme de combiner des délices culinaires préparés  devant vous par le plus grand traiteur viennois, avec un programme musical très diversifié !  On fait son choix auprès de la vingtaine d’équipes de cuisiniers qui nous accueillent, on se régale de cuisine italienne ou hongroise, de classiques locaux tels que les saucisses viennoises et le kaiserschmarrn, ou bien on fait une  balade  culinaire  américaine  

en dévorant des burgers charnus et saignants  ; asiatique avec des currys, des poke bowls et de sublimes recettes de wok : pad thaï au tofu, poulet aigre-doux, wok de crevettes, nouilles sautées ; ou grecque avec des  pitas farcis qui font autant partie des plats proposés que le teppanyaki japonais, le tajine d'agneau marocain, les samosas au thon, les accras de morue épicés, etc. C’est sidérant de créativité et de fraîcheur d’autant qu’il existe aussi un large choix de plats végétariens. Quoi de plus festif que de déguster cette cuisine entre amis, avec une bonne bière ou un vin blanc frais local, avant la séance et au centre d’un de ces décors raffinés dont Vienne a le secret ? 

Cuisine italienne-Vienne, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes

Stand de Cuisine Italienne

A tous les fans de musique, cette "salle de cinéma" unique - à la sono irréprochable, accueillant chaque soir des milliers de spectateurs qui partagent les mêmes goûts et la même ferveur - propose à la tombée de la nuit les grands concerts classiques comme les Trois Ténors en 1994 ou Martha Argerich à Lucerne ou le Requiem de Verdi à Milan ; les retransmissions de concerts de rock, jazz ou pop de haut calibre comme Queen, les Rolling Stones, Tina Turner en 2009 cliquez ici pour l'entendre , Amy Winehouse , David Bowie, Rod Stewart au Royal Albert Hall , le  World Tour de Maria Carey ou celui de Quincy Jones ; les films incontournables comme West Side Story ou Les Blues Brothers ainsi que des productions exceptionnelles de l'Opéra d'État de Vienne telles Don GiovanniTurandot, La Traviata, ou  le Cosi Fan Tutte donné à Salzbourg et même des concerts de gala captés dans les capitales européennes.

Cuisine japonaise/Vienne en été, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes

Stand de Cuisine Japonaise

Rolling Stones Havana MooVienne en été, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes

Havana Moon, l'extraordinaire concert filmé des Rolling Stones à 

La Havane à Cuba par Paul Dugdale, devant 500 000 spectateurs, en 2016

Les Contes d'Hoffmann/Vienne en été, beaux sons, bonne chère-déambulations européennes

Les Contes d'Hoffmann de Jacques Offenbach - ici "l'air de la poupée "

ph. Monika Rittershaus

Bien sûr, cette programmation éclectique mais très équilibrée change chaque année, vu que le choix est infini. J’eus l’occasion au début des années 2000 d’assister à la retransmission des Contes d’Hoffmann en ​​version d’origine. C’était impressionnant de beauté quant à la réalisation et la créativité de la mise en scène et des décors ; le public fasciné, avait l’air “scotché” à son siège. Pour le plaisir, je vous fais écouter en cliquant ici le merveilleux air de la Poupée. par la colorature russe Olga Peretyatko. Bien sûr, toutes ces retransmissions sont largement applaudies, quels que soient leur époque, leurs créateurs et leurs interprètes. Un brunch jazz propose des sons relaxants tous les dimanches et un DJ officie plusieurs fois par semaine. C’est donc tout un patrimoine musical, culturel et humain de haute qualité vraiment exceptionnel qui provoque une unité émouvante du public et qui nous est offert là pour notre plus grand bonheur. D'autant plus que, bon à savoir,  les enfants ont aussi leur Festival  de comédies musicales​​.

Vienne l'été signifie aussi varier les plaisirs chaque soir - En effet, il y a bien d'autres lieux pour écouter de la musique classique comme le superbe manège d'hiver (Winterreitschule) de l’École espagnole qui nous change des salles  austères.  J'y ai pour ma part écouté un récital de piano en hommage à Beethoven, Schubert et Alkan ; ces grands maitres n'auraient pas dédaigné  un  environnement d'une telle classe ; on flottait littéralement dans un rêve !

Et bien sûr, les jardins de Schönbrunn dans lesquels se donne le Concert d'une nuit d'été du Philharmonique de Vienne qui réunit le prestigieux orchestre et d'illustres solistes internationaux, devant un public qui peut atteindre  les 100000 personnes…

Dans un tout autre registre je vous recommande d'aller vous distraire et vous délecter de bonne cuisine, de jazz et de pop-rock en live au Summerstage  (Scène d’été).  Il se déroule pendant cinq mois dans un paysage très différent des jardins de l'Hôtel de Ville : une plage créée le long du canal du Danube (Donaukanal), ancien bras du fleuve aménagé dans les années 1880-90. Des douzaines de bars et de restaurants branchés où dîner, grignoter et boire sont alignés le long du Canal comme des guinguettes parisiennes. On se relaxe dans des transats, on joue et on pratique un sport, on sirote un jus, à l'ombre des beaux et grands arbres. Un seul but : une totale insouciance !

La plage du Strandbar-Herrmann/Vienne en été, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes

La plage du Strandbar-Herrmann au coucher du soleil

summerstage.jpeg

L'un des multiples restaurants sur la Terrasse construite le long du canal

Là aussi on peut profiter d'une généreuse gamme de recettes et de cocktails du monde entier, avec un service prévenant. Trois conseils : on savoure une cuisine créole de poissons dans le premier restaurant caribéen de Vienne et l’on profite d’un style latino très détendu, grâce à une soul food épicée comme des nachos ou des burritos. Le Theo's Bar, l'ancien pavillon viticole viennois, propose  en plus d’une sélection de vins nationaux et de cocktails de fruits, des mets froids et chauds. Le Pastis, quant à lui, concocte une cuisine française de bistrot : quiches, moules-frites, charcuteries, fromages, accompagnés d’un verre de rosé ou de bordeaux.

Concert de rock sur le canal du Danube-Vienne en été, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes

Concert de hard rock sur une des scènes du canal

Côté musique et animations, des podiums accueillent des concerts de groupes pop, jazz, soul  ou  toutes sortes de rocks :  blues rock, folk,  garage, hard, new wave, fusion, free, électro, les possibilités sont immenses car très demandées d'année en année. Avec un peu de chance vous pouvez même entendre un groupe novateur le MoZuluArt, des voix africaines mêlant musique zoulou et classique au son d’un piano synthétique, Mo étant l'abréviation de Mozart…. A l’attention des “intellos” et des curieux, des écrivains connus ou méconnus viennent donner des lectures ou des entretiens-conférences. Il en existe un programme détaillé et très éclairé.

Et comme on est dans un quartier "alternatif" ,c'est-à-dire à l’ambiance décalée mais fascinante, on y trouve également la plus grande zone légale de fresques street-art, de sculptures d’avant-garde et d’installations de Vienne : une esthétique d'expression  collective, d'art libre et vivant offrant une belle densité de styles, de compositions et de graphismes colorés, propices à la découverte et à la réflexion. Cela ne vous rappelle rien ? ... Mais si !

"A chaque époque son Art. A l’Art sa liberté" ; la vivifiante devise des artistes géniaux du Jugendstil gravée en lettres d’or au fronton du pavillon de la Sécession en... 1898 !

Peintures et sculptures le long du canal du Danube/Vienne en été, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes

Street-art : sculptures et "muralisme" sur les murs du canal

Delphine d'Alleur - 2022

Références : 

Street art canal du Danube-Vienne en été, beaux sons, bonne chère/déambulations européennes